J’ai perdu le frisson pour beaucoup de choses mais pas pour le blues. (B.B King )

C’est avec ce frisson que jouent les Soul Jazz Rebels. Ces jazzmen à l’âme rebelle défendent un jazz imbibé de blues et de groove. La musicalité de ce quartet,  forgée de clubs en clubs impose un climat qui vous saisit à l’écoute de « Chittlin’ Circuit » leur premier album.

Jean Vernhères : saxophone 

Né à Biarritz en 1982, il est issu d’une famille de musicien. De formation class-ique, il s’oriente vers le jazz après avoir découvert le blues avec Nico Wayne Toussaint. Touche à tout, il participe à des projets divers et variés (Funk, Soul, Rock Prog…) avant de se concentrer pleinement au jazz. Initié à l’école Music’Hall par Abdu Salim, il joue ensuite dans son quintet et les Jazz Futures de Tonton Salut. Parallèlement à ça il joue avec Cyril Amourette dans plusieurs formations Toulousaines (Joe Funky Business, Amourette 5tet, Docteur Groove, etc…). Il participe également à l’enregistrement de nombreux disques.

  • 2002 : Home, Okabe

  • 2004 : Bastards Mélodies (sound juice record)

  • 2005 : Saison 1, Dounshaq

  • 2006 : dancin’, shountin’, groovin’, Docteur Groove

  • 2008 : Old School Funky Family, OSFF

  • 2009 : Camélia, David Cairol

  • 2010 : Walkin like a zebra, Docteur Groove

  • 2011 : T60, La Cie des Musiques Télescopiques

  • 2012 : Whistling in the street, Bokalé Brass Band

  • 2012 : Chocolate, Léon (vaziva Music)

  • 2013 : Africa Son, Eléphant Brass Machine

  • 2014 : Initiales, David Cairol

  • 2015 : For pleasure, (Blackstamp Music)

  • 2016 : Chittin’ Circuit, Soul Jazz Rebels (Blackstamp Music)

Formations principales actuelles : Soul Jazz Rebels, Bokale Brass Band, la Cie des Musiques Télescopiques, le PODD, Elodie Alice 7tet.

Hervé Saint-Guirons : orgue

IMG_9575Né en 1977, Hervé Saint Guirons est un musicien de la scène jazz bordelaise. Il se produit aussi bien au piano qu’à l’orgue Hammond. Accompagnateur recherché, on peut l’entendre dans différentes formations allant du jazz classique au jazz contemporain : Alex Golino quartet, Monique Thomas quartet (jazz et gospel), Roger Biwandu trio et quintet, David Blenkhorn organ trio avec Guillaume Nouaux, Marie Carrié/Yann Pénichou Jazz Affair, Frédéric Borey, Bordeaux Big Band, Patricia Ouvrard, Rudy Bonin, etc…Il est souvent appelé auprès de solistes de passage : Yoann Loustalot, Ernest Dawkins (AACM), Francis Bourrec, Rick Margitza, Marc Thomas, Boris Blanchet, Pee Wee Ellis…

Christian Ton Ton Salut : batterie

tonton caillou 3Ton Ton Salut a participé à une multitude d’aventures sur plusieurs continents de New York à Yaoundé, du Kazakhstan au Cap-Vert, en passant par Paris, Ouagadougou, Bamako, Nice, Berlin, Sevilla, Madrid, Dakar, Dallas, Boston, Tunis, Fès, Capetown, de la Mauritanie aux Emirats arabes en passant par la Colombie ou Madagascar, il s’est produit dans de nombreux concerts et festivals, au sein de divers groupes tels que The Hip Jazz Trio, Drumpact ou en tant que sideman de grands noms du jazz comme Sonny Stitt, Georges Coleman, Lou Bennett, Glenn Ferris, Georges Cables, Jorge Pardo, Ted Curson, Peter King, Sonny Simmons, Steve Turre, Christian Escoudé ou Lucky Peterson…

Diplômé du Drummers Collective de New York City, il enseigne le jazz au Conservatoire National de Région de Toulouse depuis 1988.

Théoricien du rythme, il crée sa propre méthode d’apprentissage et l’enseigne lors de nombreux stages professionnels, comme à Music’Halle-Toulouse ou à Jazz in Marciac.

Ouvert aux expérimentations, il participe à de nombreuses créations musicales, tant chorégraphiques (Compagnie James Carlès) que théâtrales et littéraires (Roland Barthes : « le bruissement de la langue ») ou cinématographiques (écriture d’une nouvelle B.O. sur « The Cameraman » de Buster Keaton).

Il est l’un des fondateurs du Hip Jazz Trio avec Abdu Salim (sax) et Akim Bournane (bass) – plus de mille concerts dans le monde depuis 1993 - et joue dans le Freedom Jazz Band d’Abdu Salim. Il fait également partie du  »Triangular Forces » de Sonny Simmons (as). Il dirige le Ton Ton Salut Jazz Unit 5tet, joue avec Didier Labbé (as, fl) pour son «Écho à Abdullah Ibrahim», crée le récent projet « Canciones, Lieder & Songs » avec FrederikA* (vcl), Rémi Panossian (p) et Tibo Soulas (b) et participe à l’éclosion des « Soul Jazz Rebels ».

Il a enregistré trois albums sous son nom :

- Ali-Aba (1993) avec Magali Pietri, Anne Cammas, Richard Calléja,

Guillaume de Chassy, Christian Brun, Richard Ben, Rémi Vignolo, Akim Bournane et Maré Sanogo

- Don’t Stop The Carnival (1997) avec Abdu Salim et Akim Bournane

- Be Hip Be Bop (2001) avec Olivier Temime, Franck Avitabile et Akim Bournane.

Il en a enregistré plus d’une quarantaine en tant que sideman avec Drumpact, Le Big Band 31, Sonny Simmons, Joshua Breakstone, Judy Blair, Steve Mabry, Abdu Salim 5tet, Freedom Jazz Band, Christian Brun, Juan Martin, Richard Calléja, Magali Pietri, Jazz Time Big Band, Looping, Quartier Sud, The Soul Jazz Rebels etc.

Cyril Amourette : Guitare 

cyrilIl débute la guitare en empruntant celle de son frère aîné qui lui apprend les rudiments et l’initie au jazz. Cyril Amourette vient à Toulouse en 1998 suivre des cours et jouer dans divers projets jazz. Il passe par Music Halle, école de musiques vivantes, puis il obtient son DEM de jazz au Conservatoire de Toulouse en 2004.

Il joue et chante aujourd’hui sur scène avec : SOUL JAZZ REBELS (sortie album juin 2016), SNAKEWOOD, THIERRY OLLE TRIORG , EASY LIVING, LE CHIFFRE ou encore le BIG BAND GARONNE de Philipe Léogé. Il est également professeur de guitare à Music Halle et à la faculté Jean Jaurès où il enseigne la guitare, encadre des ateliers multi-styles et dispense des cours d’harmonie jazz.

Tournées :

  • Docteur Groove de 2006/2009

  • Avec Magyd Cherfi 2009/2011

Albums :

  • « Mouvman » et « Me mwan défalké » composé avec la chanteuse Haïtienne Moonlight Benjamin (label Macase production 2012)

  • « Ah Hum » de Thierry Ollé 2013

  • « Medin’Aqui » de Guillaume Lopez 2015

  • « Dark side of a love affair » des Headbangers avec Nicolas Gardel 2015